in , , ,

Cours de Français Terminale – Les éléments de la communication

Communiquer, selon le Dictionnaire Universel, c’est « être en relation ou en contact avec quelqu’un », c’est transmettre des informations à quelqu’un qui les reçoit. Selon le linguiste américano-russe Roman Jakobson (1896-1982), cette définition trop simpliste et simplifiée ferait perdre des informations.

Le schéma de la communication

Ce schéma, élaboré par le linguiste R. Jakobson, permet de rendre compte des différents paramètres de la communication :

schema communication

Le langage utilisé est appelé code : il doit être commun au locuteur et au destinataire
Le canal est le mode de connexion entre interlocuteurs (voix).
Le contexte, parfois nommé réfèrent, évoque la réalité concrète, verbalisée ou non, à laquelle il est fait référence.
La réunion de ces six éléments permet la réalisation d’un énoncé.
On distingue la communication verbale (par la parole et l’écriture), la communication non verbale (par les gestes, les mouvements du corps, les signes et signaux.). Voilà pourquoi il propose une définition comportant six éléments.

Corpus : La mort de Brinvilliers, P1.

1. L’émetteur ou destinateur

C’est celui qui parle ou qui envoie le message.
Locuteur : celui qui prononce un message oral
Scripteur : celui qui rédige un message écrit

Exemple: Mme de Sévigné

2. Le récepteur ou destinataire

C’est celui qui reçoit l’information.

Exemple: La fille de Mme de Sévigné

3. Le référent

Il représente l’élément sur lequel porte la communication, c-à-d. ce dont on parle dans le texte.
On en distingue deux types :

3.a) Le référent situationnel

Il renvoie aux circonstances temporelles dans lesquelles la communication est faite, c-à-d. le moment de la communication. On l’identifie par les indications sur le temps qui sont souvent des adverbes (aujourd’hui, dans l’après-midi, hier, )

Exemple : « vendredi 17 juillet », « hier », « cinq heures du soir », « six heures », « demain ».

3.b) Le référent textuel

Quant à lui, le référent textuel c’est ce qui est dit dans le texte, c-à-d. l’idée, la chose matérielle ou immatérielle (concrète ou abstraite) ou même la personne dont il est question dans la communication.
Dans un texte on a toujours plusieurs référents textuels. Voilà pourquoi on parle du principal référent d’un texte.

Exemple : Brinvilliers

4. Le message

C’est ce qu’on retient de la communication, c.-à-d. une sorte de résumé. Dans ce cas on le représente dans le schéma de Jakobson par le titre du texte ou le titre de l’œuvre dans laquelle le texte est extrait.

Exemple : « La mort de Brinvilliers »

5. Le code.

C’est la langue ou le niveau de langue, le code imagé, les signes et les gestes utilisés dans la communication et qui doivent être communs aux interlocuteurs.

Exemple : langue française

6. Le canal.

C’est le moyen par lequel le message d’un émetteur parvient à un récepteur. On distingue plusieurs types de canaux :
• Le canal visuel, présent dans la communication écrite (texte), les images, les symboles.
• Le cana sonore : parole, musique, cris.
• Le canal olfactif : les odeurs, les parfums.

Exemple : l’écriture

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cours de Français Terminale – Les conditions et la situation d’énonciation

Cours de Français Terminale – Les fonctions du langage ou de la communication