Cours de français en 3e France – le programme du cours de françaic de la classse de 3e suit directement celui de 4e. 

À l’oral, il s’agit d’apprendre :

  • à hiérarchiser les informations et à en dégager l’implicite, 
  • à partager son point de vue
  • à utiliser les documents supports à un exposé
  • à justifier une interprétation en s’appuyant sur un texte

À l’écrit, il s’agit d’apprendre :

  • à lire et comprendre de manière autonome des écrits et documents divers, 
  • à comprendre le hors champ et l’implicite
  • à contextualiser une œuvre littéraire à partir de ses connaissances historiques et culturelles
  • à utiliser l’écrit pour penser et apprendre, 
  • à planifier une production d’écrit et à utiliser des outils pour se relire, 
  • à adopter une distance critique par rapport son texte pour en apprécier la pertinence et les effets, 
  • à structurer avec cohérence une argumentation
  • à élargir continuellement ses connaissances grammaticales, orthographiques et lexicales pour les mettre au service de la lecture et de l’écriture.

Voici les cours de français de la classe de 3e en France. profiter de cette opportunité de téléchargement gratuit pour mieux préparer votre Brevet.

Les connecteurs logiques

Les connecteurs logiques sont des mots-outils qui servent à indiquer la logique d’un raisonnement.
Ils permettent de relier des événements ou des idées les uns aux autres en établissant entre eux des relations logiques (cause, conséquence, but, opposition, etc.).

Exemple :
car, comme, d’abord, en effet.

Les connecteurs logiques prédominent surtout dans les textes argumentatifs et explicatifs car ils permettent de bien suivre le cheminement de la pensée de l’auteur. Toutefois, on les trouve aussi dans les textes narratifs.Les connecteurs logiques jouent un rôle clé dans l’organisation et la cohérence d’un texte ; ils en soulignent les articulations.

1. Les natures des connecteurs logiques

Les connecteurs logiques appartiennent à trois classes grammaticales principales.

– La classe des adverbes et des locutions adverbiales : soudain, cependant, etc. (pour les adverbes) ;
en effet, de fait, du reste, etc. (pour les locutions adverbiales).

– La classe des conjonctions de coordination : mais, ou et donc, or, ni, car, etc.

– La classe des conjonctions de subordination : que, si, etc.

– Les locutions conjonctives : parce que, ainsi que, etc.

Autres natures :
On trouve aussi des connecteurs logiques parmi les prépositions (ou les locutions prépositives) et diverses locutions.

2. Les valeurs des connecteurs logiquesa. Les types de connecteurs logiquesIl faut distinguer deux sortes de connecteurs logiques :

– Ceux qui expriment les principales relations logiques (cause, conséquence, but, opposition, condition, etc.) ;
– Ceux qui structurent l’argumentation et expriment des nuances argumentatives. On les appelle parfois des connecteurs logiques organisationnels.(énumération d’arguments, gradation des arguments, introduction d’exemples).b. Fonction et nature des connecteurs logiques

 Nature des connecteurs logiques
Prépositions, loc. prépositives et diversesAdverbes et locutions adverbialesConjonctions de coordinationConjonctions de subordination
Relations logiques 
Causeen effetcarpour que, parce que
Conséquenceaussi, alors, par conséquentdonc, etde sorte que, si bien que
Butpour, à cette finpour que, afin de, en vue de
Oppositionmalgré, au lieu de, en dépit decependant, toutefois, en revanchemais, et, oralors que, tandis que, même si
Conditionselonen cas desi, selon que
Comparaisonplus, moins, à la manière deainsi que
 
 Prépositions, loc. prépositives et diversesAdverbes et locutions adverbialesConjonctions de coordinationConjonctions de subordination
Nuances argumentatives 
Addition, énumérationde plus, d’abord, premièrement, enfinet, or, ni…, ni…ainsi que
Exempleainsi, par exemplec’est ainsi que
Reformulationc’est-à-dire, en d’autres termesautrement dit, en bref, en un mot
Alternativesoit…, soit…ousoit que…,
soit que…
Gradationégalement, et même
Conclusionpour finiren conclusion, finalement

L’essentiel

Les connecteurs logiques sont des mots-outils qui servent à structurer le texte en soulignant son organisation logique.
Les connecteurs logiques sont souvent des adverbes, des conjonctions de coordination et de subordination et parfois des prépositions.
Il faut savoir repérer si le connecteur logique sert à exprimer un lien logique (cause, conséquence, but, condition, etc.) entre les deux éléments qu’il réunit ou s’il sert principalement à marquer les grandes étapes de l’argumentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

treize − un =

close

Ad Blocker Detected!

Refresh