Cours de français en 3e France – L’adjectif épithète – le programme du cours de françaic de la classse de 3e suit directement celui de 4e. 

À l’oral, il s’agit d’apprendre :

  • à hiérarchiser les informations et à en dégager l’implicite, 
  • à partager son point de vue
  • à utiliser les documents supports à un exposé
  • à justifier une interprétation en s’appuyant sur un texte

À l’écrit, il s’agit d’apprendre :

  • à lire et comprendre de manière autonome des écrits et documents divers, 
  • à comprendre le hors champ et l’implicite
  • à contextualiser une œuvre littéraire à partir de ses connaissances historiques et culturelles
  • à utiliser l’écrit pour penser et apprendre, 
  • à planifier une production d’écrit et à utiliser des outils pour se relire, 
  • à adopter une distance critique par rapport son texte pour en apprécier la pertinence et les effets, 
  • à structurer avec cohérence une argumentation
  • à élargir continuellement ses connaissances grammaticales, orthographiques et lexicales pour les mettre au service de la lecture et de l’écriture.

Voici les cours de français de la classe de 3e en France. profiter de cette opportunité de téléchargement gratuit pour mieux préparer votre Brevet.

L’adjectif épithète

1. DéfinitionL’épithète désigne la fonction exercée par des adjectifs qualificatifs ou par des participes (présents ou passés, employés comme adjectifs) qui complètent un nom.
Pour simplifier, on parle surtout d’adjectif épithète.

L’adjectif épithète est une extension du groupe nominal, c’est-à-dire qu’il enrichit le nom en lui apportant des informations ou des précisions.
Il fait donc partie du groupe nominal étendu.
Il s’accorde en genre et en nombre avec le nom.
Exemples :
– Je mange [des pommes].
→ « des pommes » est un groupe nominal sans précision : on parle de n’importe quelles pommes.
– Je mange [des pommes vertes]. Je mange [des pommes cuites].→ « des pommes vertes » et « des pommes cuites » sont des groupes nominaux plus précis : ce ne sont plus n’importe quelles pommes.
L’adjectif « vertes » ou le participe « cuites » apporte une précision supplémentaire.Remarque :
Le nom « épithète » est féminin : on écrit « une épithète ».
Lorsqu’il qualifie le nom « adjectif », le mot « épithète » s’accorde au masculin singulier : « unadjectif épithète lié. »2. La construction de l’épithète liéeLa particularité de la fonction épithète liée est que l’adjectif ou le participe est directement placé à côté du nom auquel il se rapporte (c’est-à-dire qu’il est relié au nom sans préposition, ni verbe, ni signe de ponctuation).

C’est pour cette raison qu’on l’appelle adjectif épithète lié.Exemples :
Une mission accomplie
Une pluie fine
Un cours retenu
Au contraire, l’adjectif épithète détaché est séparé du nom auquel il se rapporte par une virgule.Exemples :
Morose, le garçon attendait son train.
Les petites abeilles, joyeuses, butinaient tranquillement.a. Un seul adjectif épithète liéL’adjectif épithète lié se place avant ou après le nom.
En général, cela dépend de l’adjectif utilisé.
Exemples :
Un beau paysage
Des filles aimables
Une robe rayée
Certains adjectifs peuvent à la fois se placer avant ou après le nom, mais leur sens n’est pas le même selon leur position.
Exemple :
Un grand homme = un homme célèbre
Un homme grand = un homme de grande tailleb. Plusieurs adjectifs épithètes liés qui se rapportent à un seul et même nomLorsqu’on a plusieurs adjectifs dans le groupe nominal, l’un des adjectifs peut se placer avant le nom et le deuxième adjectif peut se placer après le nom.
Exemple :
Un beau paysage irlandais.
Souvent, les adjectifs épithètes liés sont tous placés après le nom et doivent alors être séparés les uns des autres par une virgule ou par une conjonction de coordination, comme dans une liste.
Exemple :
Un oiseau sauvage,majestueux,grandetdangereux.
→ Tous ces adjectifs sont épithètes liés du nom « oiseau ».3. Comment reconnaitre un adjectif épithète lié ?Pour identifier un adjectif ou un participe épithète lié, il faut d’abord identifier un groupe nominal dans la phrase.
Il faut ensuite repérer un adjectif ou un participeplacé à côté du nom (avant ou après), qui peut faire penser à un adjectif ou à un participe épithète.

Pour être sûr, il faut bien vérifier :

  • que le mot repéré peut être supprimé de la phrase (l’épithète, comme toutes les extensions du groupe nominal, est toujours supprimable) ;Exemple :
    Il pleut sur ce terrain accidenté.
    → « accidenté » peut être supprimé de la phrase, on obtient alors : Il pleut sur ce terrain.
  • que le mot repéré peut être remplacé par n’importe quel autre adjectif connu (la phrase change alors de sens mais reste correcte).Exemple :
    Il pleut sur ce terrain accidenté.
    → On peut remplacer « accidenté » par un autre adjectif que l’on connait, comme « bleu ».
    On obtient alors la phrase : Il pleut sur ce terrain bleu.
    → Même si la phrase change de sens, elle reste grammaticalement correcte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − 9 =

close

Ad Blocker Detected!

Refresh