in , ,

Cours Histoire Premiere A C D E TI – L’ Afrique à la veille des poussées impérialistes

INTRODUCTION
Vers la fin du XIXème siècle, l’Afrique présente le visage d’un continent affaibli et déstabilisé par trois siècles de traite négrière. A cette époque, le continent est encore dirigé à 80% par ses propres rois, reines chef de clan et de lignage. On y rencontre aussi des empires et des royaumes.

I- BREVE PRÉSENTATION DE L’AFRIQUE PRÉCOLONIALE
Avant sa conquête, l’Afrique vit pratiquement repliée sur elle-même en dehors de quelques zones côtières et des extrémités du nord et du sud depuis en contact avec l’Europe.
Sur le plan politique en dehors de quelques États reconnus (Libéria, Ethiopie), l’Afrique est constituée de royaumes, d’empires et de chefferies.
Sur le plan économique, l’économie de subsistance prédomine et l’échange avec extérieur est réduit
Sur le plan social, l’Afrique comprend 2 types de sociétés ; les sociétés étatiques ou hiérarchisées soumises à un pouvoir central héréditaire (bamiléké, les grands empires de l’Afrique de l’Ouest), et les sociétés égalitaires où le chef est sans réel pouvoir (les fang béti)

II- ETUDE DES DIFFÉRENTES RÉGIONS AFRICAINES
1-L’AFRIQUE SEPTENTRIONALE
A l’exception du Maroc, toute l’Afrique septentrionale est sous la domination de l’empire Turc Ottoman dont la capitale est Constantinople. Ce dernier y avait établi des régences (territoire ou province turque dirigé par un gouverneur nommé Bey en Tunisie et Dey en Algérie) mais l’éloignement et les problèmes internes que connait l’empire vont conduire les provinces vassales à une autonomie progressive.
a) LA TUNISIE
La Tunisie est sous la responsabilité du Bey SADDOCK qui pense moderniser sa régence mais sa mauvaise gestion expose le pays à l’occupation européenne. En 1881, Jules FERRY envoie une armée à Tunis et le Bey signe le Traité de Bardo (1883) qui fait de la Tunisie un territoire sous protectorat français.
b) LA RÉGENCE D’ALGER
Elle est subdivisée en 4 régions dirigée chacune par un Bey qui sont sous le commandement du Dey.
c) LA RÉGENCE DE TRIPOLI
Elle est la dernière province de l’Afrique méditerranéenne qui est sous l’autorité du sultan de Constantinople.
d) L’ÉGYPTE
Elle a opté pour le modernisme depuis 1801 grâce à MEHEMET ALI qui porte le titre de Pacha. Celui-ci met l’Egypte à l’école de l’occident et entreprend un certain nombre de réformes
-Administration centralisée
-Armée solide encadrée par des officiers français
-Construction d’un barrage sur le Nil.
e) LE ROYAUME INDÉPENDANT DU MAROC
Il a échappé à la domination Ottomane. Les marocains sont xénophobes et s’enferment dans une tradition stérile. Le pays est administré par le sultan.
Dans cette partie du continent, on retrouve les berbères qui sont des autochtones, les arabes venus d’Asie et les esclaves venus d’Afrique noire. L’économise est dominée par l’agriculture qui se pratique sur les bords de la méditerranée, dans les oasis et dans la vallée du Nil.
2-L’AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE
Cette partie de l’Afrique est dominée par les conquêtes musulmanes dirigées par OUSMAN DAN FODIO. Il fonde un empire qui s’étend de Macina (Niger) au lac Tchad. On distingue d’autres royaumes en Afrique de l’Ouest ;
– Le royaume Mandingue de SAMORY TOURE
– Le royaume Mossi de SIKASSO
– Le Kanem, le Bornou et le Darfour
En Afrique centrale, il existe plusieurs systèmes d’organisation humaine
– Les royaumes (Dahomey, Yorouba Bénin et Oya)
– Les Etats (Confédération Ashanti)
– Les chefferies (Baoulé en Cote d’Ivoire, Douala, Bamiléké au Cameroun)
Dans touts cette région, l’économie est basée sur le commerce de l’or, de l’ivoire, de l’huile de palme mais surtout les esclaves.
3- L’AFRIQUE ORIENTALE ET MÉRIDIONALE
L’Afrique orientale est divisée en 3 principales régions dominées par les arabes et l’autre par les chrétiens.
-le Soudan nilotique qui est conduit par le pacha d’Égypte MEHEMET ALI. Il devient un marché important d’esclaves mais tous les gouverneurs nommés par le pacha veulent chacun tirer le plus grand profit de ce commerce d’où le début d’une guerre intestine. Celle-ci ne prendra fin qu’à l’arrivée des anglais à la fin du XIXème siècle.
-le Royaume de Zanzibar ; il est dominé par le sultan SEYID SAID donc l’activité principale est le commerce des esclaves.
-l’Éthiopie ; c’est la seule société chrétienne dans une région islamique. Il est dirigé par MENELIK II qui fonde Addis Abeba et inflige la 1ère défaite d’un peuple africain à une armée coloniale. C’est la bataille d’Adoua remportée contre l’Italie en 1816. En plus de ces 3 régions, il existe d’autres royaumes comme ceux du Rwanda, du Burundi et du Bouganda.
En Afrique méridionale, 3 tribus se battent pour la domination de cette sous région. Il s’agit des Thonga, Sotho et Ngoumi qui constituent le peuple Zoulou dirigé par Tchaka. Il va enregistrer des victoires contre les anglais et réussit à unifier la région. Mais à sa mort, l’anarchie va s’installer et une vive opposition va opposer les noirs aux boers. C’est donc une région morcelée qui se prépare à accueillir l’impérialisme.
A Madagascar, le roi Nampoina jette les bases de l’unification de l’ile mais cette dernière sera conquise par la France après la politique d’ouverture entreprise par le roi Radama 1er.

afrique Les grandes régions africaines

carte vierge de l afrique

 La carte vierge de l’Afrique à utiliser au TP

CONCLUSION
A la fin du XIXème siècle, c’est-à-dire à la veille de la poussée impérialiste, le continent africain est morcelé et affaibli par la traite négrière. La colonisation est inévitable même les plus grands nationalistes et résistants africains n’y pourront rien

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cours Histoire Premiere A C D E TI – Les forces de pénétration et les positions européennes en Afrique

Cours Histoire Premiere A C D E TI – Les doctrines impérialistes