in , ,

Cours d’histoire en 3e France – La décolonisation de l’Inde

Le programme du cours d’histoire de la classe de 3e en France est centré sur le XXe siècle, traversé par deux conflits mondiaux qui ont bouleversé l’histoire de l’Europe, et de la France. Au travers de trois thèmes, l’élève comprend comment s’est formé le monde dans lequel il vit. 

Voici les cours d’histoire de la classe de 3e en France. profiter de cette opportunité de téléchargement gratuit pour mieux préparer votre Brevet.

La décolonisation de l’Inde

De quelle manière l’Inde accède-t-elle à l’indépendance ?

1. La montée des revendications

a. Des revendications anciennes

Le mouvement nationaliste indien, comme le parti qui l’incarne, est ancien puisqu’il remonte à la fin du 19e siècle.
À partir des années 1920Gandhi et Nehru, leaders du parti du Congrès, réclament à la métropole des réformes démocratiques puis l’autonomie. Ces revendications sont accompagnées d’actions non-violentes, avec un boycott des produits britanniques et un refus d’obéir.

La couronne britannique refuse cependant d’accéder à ces demandes.

b. Le rôle de la guerre de 1939-1945

L’Inde participe très largement à l’effort de guerre de la métropole, d’abord en envoyant des troupes combattre les Japonais, ensuite en la soutenant financièrement par le biais de prêts d’argent. En 1942, le parti du Congrès rédige la résolution « Quit India ! » (« Quittez l’Inde ! ») adressée aux Anglais. Cette initiative provoque l’arrestation de Nehru et Gandhi.

Mais une fois la guerre terminée, le Royaume-Uni consent finalement à accorder son indépendance à l’Inde.

c. Le désaccord entre Indiens

La configuration ethnique et religieuse de l’Inde complique toutefois les choses, car un conflit à venir éclate entre les deux groupes les plus importants en nombre : les hindous et les musulmans.

Ces deux communautés s’affrontent à travers leur parti sur les termes de l’indépendance : la Ligue musulmaned’Ali Jinnah, veut la création d’un État indien musulman, tandis que le parti du Congrès, à majorité hindoue, souhaite un État unitaire.

2. Une indépendance consentie

a. Une indépendance négociée

Avec ce conflit et les violences qu’il engendre entre hindous et musulmans, les Britanniques prennent conscience de la nécessité de partir au plus vite.

Le premier ministre Attlee charge donc le vice-roi des IndesLord Mountbatten, de régler la question. Les consultations et les négociations qu’entreprend ce dernier le conduisent à proposer un plan de partition du pays qui consacre, le 15 août 1947, l’indépendance de deux pays : l’Union indienne et le Pakistan.

b. La partition en deux Etats

L’Inde indépendante est donc divisée en deux États :
– l‘Union indienne majoritairement composée d’hindous ;
– le Pakistan, majoritairement composé de musulmans, est constitué de deux territoires, situés à 1 700 km l’un de l’autre.

Cependant, les deux pays restent dans le Commonwealth.

3. L’Inde : un modèle?

a. Le rôle moteur de l’Inde

L’indépendance de l’Inde donne une grande impulsion aux autres peuples colonisés, qui revendiquent à leur tour l’indépendance.

En outre, le Premier ministre Nehru est à l’origine du mouvement des non-alignés, qui émerge lors de la conférence de Bandung en 1955. Il soutient par ailleurs la cause de tous les peuples qui souhaitent s’émanciper de leur métropole.

b. De nombreux affrontements

Les premiers moments de l’Indépendance sont marqués par de violents affrontements et de nombreux massacres, notamment à la frontière où les deux pays se disputent la possession du Cachemire. 

En outre, malgré d’énormes transferts de population, les communautés restent encore mélangées : 39 millions de musulmans vivent dans l’Union indienne et 13 millions de non-musulmans vivent au Pakistan, situation qui engendre également conflits et massacres.

Les guerres qui ont opposé ces deux communautés dans l’ancienne colonie britannique font près d’un million de mortsGandhi perdra d’ailleurs la vie au cours de ce conflit (le 30 janvier 1948), assassiné par un extrémiste qui revendiquait la création d’un état hindou au lieu d’une Inde laïque et multiconfessionnelle.

L’essentiel

L’Inde, considérée comme la « perle de l’empire » britannique, est l’un des premiers pays à accéder à l’indépendance en 1947. Cela s’explique par l’ancienneté du mouvement national et de ses revendications. Elle sert à la fois de référence et de soutien aux autres colonies qui aspirent à l’indépendance.

Mais la diversité religieuse de l’Inde conduit à la partition du territoire indien et à la création de deux États, l’un musulman, l’autre hindou.

Paradoxalement, les violents affrontements intervenus lors de cette décolonisation n’ont pas opposé les colons aux autochtones, comme c’est le cas ailleurs, mais deux communautés autochtones entre elles.

Written by EdumagNouvel-1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cours d’histoire en 3e France – Les menaces terroristes : 11 septembre 2001

Cours d’histoire en 3e France – Les États-Unis, superpuissance mondiale