Le cours d’Espagnol de troisième en France vise à développer l’autonomie des élèves, ainsi que leur capacité à s’adapter à des situations de communication variées, y compris lorsque celles-ci sont nouvelles et inattendues. Les élèves seront confrontés à des documents et des activités de compréhension et de reformulation présentant une plus grande complexité. Ils devront être capables de gérer avec souplesse le passage de l’écrit à l’oral, et inversement. En outre, la consolidation des compétences langagières s’accompagne d’une dimension culturelle : les élèves sont invités à explorer d’autres visions du monde, à mettre leurs références culturelles en perspective et à se projeter dans une dynamique de mobilité:

Voici les cours d’Espagnol de la classe de 3e en France. profiter de cette opportunité de téléchargement gratuit pour mieux préparer votre Brevet.

L’enclise

Objectif : L’enclise est un phénomène qui consiste à souder le pronom personnel complément à la fin du verbe.
Quels sont les cas d’enclise ?1. L’enclise obligatoirea. Les cas d’enclise obligatoireLes pronoms personnels doivent se souder au verbe quand celui–ci est un infinitif, un gérondif ou un impératif affirmatif.

Ex. à l’infinitif :
¿Puedes explicarme su problema? Tu peux m’expliquer son problème ?

Ex. au gérondif :
Estaba observándome cuando le vi. Il était en train de m’observer quand je l’ai vu.

Ex. à l’impératif affirmatif :
¡Dame este libro ahora mismo! Donne–moi ce livre tout de suite !b. Règles particulières dans le cas d’enclise à l’impératif

  • Quand un verbe conjugué à la première personne du pluriel de l’impératif est suivi du pronom nos, le –s final de la forme verbale disparaît.Ex. : ¡Vámonos! ¡Qué fiesta más aburrida! Allons–nous en ! Quelle fête ennuyeuse !
  • Quand un verbe conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif est suivi du pronom os, le –d final de la forme verbale disparaît.Ex. : ¡Levántaos! ¡Es muy tarde! Réveillez–vous ! Il est tard !Il existe une seule exception avec le verbe ir qui conserve son -d.Ex. : ¡Idos! ¡Es una propiedad privada! Allez–vous en ! C’est une propriété privée !
  • A la première personne du pluriel, le -s final de la forme verbale et le -s des groupes de pronoms -selo, –sela, –selos, –selas se fondent pour ne former qu’un seul -s.Ex. : ¡Vamos! ¡Explicámoselo! Allez ! Expliquons–le–lui !

2. L’enclise facultativea. A l’infinitif et au gérondifL’enclise devient facultative lorsque le verbe à l’infinitif et au gérondif est précédé d’un auxiliaire ou d’un semi–auxiliaire.

Ex. :La escena está desarrollándose en Cuba = La escena se está desarrollando en Cuba (La scène se déroule à Cuba.)b. Quand le verbe précède son sujetEn espagnol, on peut employer l’enclise quand le sujet se trouve après le verbe.
Cet usage est surtout fréquent à l’imparfait et au passé–simple.

Ex. :Erase una vez una princesa hermosa. Il était une fois une belle princesse.
Encontróse el héroe frente a un gigante. Le héros se trouva face à un géant.3. L’accentuation des formes enclitiquesEn règle générale, lorsque l’on rajoute un ou plusieurs pronoms à la fin d’un verbe, l’accent tonique est déplacé.
Dans ce cas, il faut, pour conserver la place de l’accent tonique sur la forme verbale, rajouter un accent écrit.

Ex. : Estoy resolviendo–>Estoy resolviéndolo. (Je suis en train de le résoudre.)
Mi madre no quiere comprar –>  Mi madre no quiere comprárlo. (Ma mère ne veut pas l’acheter.)
¡Calla! –> ¡Cállate! (Tais–toi !)Repères

Rappel des règles d’accentuation :

  • Les mots terminés par une voyelle, un -s ou un -n sont accentués sur l’avant–dernière syllabe.
  • Les mots terminés par une consonne sauf -s et -n sont accentués sur la dernière syllabe.

4. La double-encliseQuand il y a une double enclise, c’est–à–dire que deux pronoms sont soudés à la fin de la forme verbale, on place toujours le COI avant les COD.

Ex. : ¿Puedes explicármelo? (me = COI et lo = COD).Tu peux me l’expliquer ?

De plus, quand les pronoms COD le, la, lo, los, las suivent les pronoms COI le, les, on remplace les pronoms COI par se.

Ex. : Su hermano se fue sin devolvérselo. Son frère est parti sans le lui rendre.L’essentiel

L’enclise est obligatoire à l’infinitif, au gérondif et à l’impératif affirmatif.
Elle est facultative lorsque le verbe à l’infinitif et au gérondif est précédé d’un auxiliaire ou d’un semi–auxiliaire et quand le sujet se trouve après le verbe (surtout à l’imparfait et au passé–simple).
Il faut conserver la place de l’accent tonique sur la forme verbale et rajouter un accent écrit quand il est déplacé par l’enclise.
La double enclise correspond à deux pronoms soudés à la fin de la forme verbale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + 20 =

close

Ad Blocker Detected!

Refresh