in , ,

Cours de Français Terminale – Contenus latents et manifestes : dénotation et connotation

Cours de Français Terminale – Contenus latents et manifestes : dénotation et connotation – Les mots ont un sens premier et stable sur lequel peuvent s’entendent tous les locuteurs d’une langue : la dénotation. Mais ils peuvent aussi être porteurs de sens plus implicites, plus subjectifs, liés à la culture ou à la sensibilité du locuteur et du destinataire : ce sont les connotations.


En sciences du langage lorsqu’on parle des contenus, on fait allusion à la sémantique, c.-à-d. à l’étude du sens des mots dans les énoncés. Ainsi donc le sens d’un texte ne dépend que de ses dénotations et connotations suivant les contextes d’utilisation des mots.

I. La notion de polysémie

I.1 Définition

Étymologiquement, le terme polysémie vient de deux mots grecs : poli = plusieurs et semè = sens, signification. Ainsi, la polysémie est l’ensemble des sens qu’un mot peut avoir dans ses multiples contextes d’utilisation. Ceci signifie qu’un mot n’a de sens que par rapport à un contexte (une phrase) et qu’un mot pris en suspend n’a pas de sens.

I.2 Le mot, le sens et le contexte.

D’une manière générale, les mots revêtent des significations différentes suivant les contextes : on dit qu’ils sont polysémiques.

Exemple: Cœur
• La cathédrale est située au cœur de la ville.
• Il a mal au cœur et veut se faire opérer.
Exemple : Présent
• Il n’était pas présent en classe. (qui est dans le lieu où on se trouve)
• Le sénateur a apporté des présents à la population. (don, cadeau)
• Il sait conjuguer tous les verbes au présent. (temps de conjugaison)
• Ce garçon est toujours présent en classe. (éveillé).

II. La dénotation ou contenus manifeste

C’est le sens premier d’un mot, c-à-d. celui qui renvoie directement à la réalité (Sa) de départ. Ainsi le mot « chaussure » signifie simplement « objet en cuir ou en tissu ayant la forme du pied et fait pour le protéger pendant les déplacements à pied. »

III. La connotation ou contenu latent

C’est le sens figuré ou sens second d’un mot. Puisque les mots sont polysémiques, nous les utilisons généralement dans leur seconde acception. Ainsi parlerons-nous par exemple de la connotation de la violence, de l’amour, du désespoir, …
En effet la connotation des mots repose sur
• Un fond culturel ou religieux

Exemple 1 : La Croix portée au cou nous donne l’information selon laquelle la personne qui la porte est chrétienne.
Exemple 2 : Le rouge peut être le symbole de la prospérité (chine), de la révolution, de l’amour, de la mort (occident), de la spiritualité (Afrique).

• La variation des époques (mots ou constructions archaïques)

Exemple : le mot « flamme » signifiait l’amour.

• L’emploi des mots techniques, grossiers ou argotiques.

Exemple : Il a reçu un coup sur la cafetière (tête).

• La caractérisation.
Ceci concerne les caractères des personnages, leur niveau d’éducation, leurs habitudes, leurs jugements…, bref tous les mots qui permettent de mieux les connaître.

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cours de Français Terminale – L’univers des mots : champ lexical et champ sémantique

Cours de Français Terminale – Les classes de mots