Cours de français en 3e France – Les subordonnées circonstancielles de temps (les temporelles) – le programme du cours de françaic de la classse de 3e suit directement celui de 4e. 

À l’oral, il s’agit d’apprendre :

  • à hiérarchiser les informations et à en dégager l’implicite, 
  • à partager son point de vue
  • à utiliser les documents supports à un exposé
  • à justifier une interprétation en s’appuyant sur un texte

À l’écrit, il s’agit d’apprendre :

  • à lire et comprendre de manière autonome des écrits et documents divers, 
  • à comprendre le hors champ et l’implicite
  • à contextualiser une œuvre littéraire à partir de ses connaissances historiques et culturelles
  • à utiliser l’écrit pour penser et apprendre, 
  • à planifier une production d’écrit et à utiliser des outils pour se relire, 
  • à adopter une distance critique par rapport son texte pour en apprécier la pertinence et les effets, 
  • à structurer avec cohérence une argumentation
  • à élargir continuellement ses connaissances grammaticales, orthographiques et lexicales pour les mettre au service de la lecture et de l’écriture.

Voici les cours de français de la classe de 3e en France. profiter de cette opportunité de téléchargement gratuit pour mieux préparer votre Brevet.

Les subordonnées circonstancielles de temps (les temporelles)

1. DéfinitionPour exprimer le temps dans une phrase, on peut utiliser :

  • un mot (avant, hier, après, jamais, etc.) ;
  • un groupe de mots (la semaine prochaine, l’année dernière, une heure précise, etc.) ;
  • des propositions subordonnées de temps. Elles sont alors introduites par une conjonction ou une locution conjonctive de subordination et comportent un verbe conjugué :
Je te promets de lui téléphonerdès  queje rentre à la maison.
Proposition principale Proposition subordonnée temporelle 

La proposition subordonnée temporelle est reliée à une proposition principale. Ensemble, elles expriment un rapport :

  • d’antériorité : avant
  • de simultanéité : en même temps
  • de postériorité : après

La proposition subordonnée temporelle a pour fonction d’être un complément circonstanciel de temps.2. L’antérioritéL’action du verbe de la principale se déroule avant celle de la subordonnée.

Exemple :Je rentrerai avant qu’il ne fasse nuit.a. Les outils subordonnantsLes outils subordonnants marquant l’antériorité sont : avant que, jusqu’à ce que, en attendant que, jusqu’au moment où.

Remarque :
 Ces locutions peuvent être suivies, en langue soutenue, d’un ne explétif, sans valeur négative.b. Le modeOn emploie, en général, le subjonctif, l’action de la subordonnée étant présentée comme envisageable, non encore réalisée.

Seule la locution « jusqu’au moment où » est suivie de l’indicatif.3. La simultanéitéL’action du verbe de la principale se déroule en même temps que celle de la subordonnée.

Exemple : Je passerai l’aspirateur pendant que tu rangeras ta chambre.a. Les outils subordonnantsAvec des nuances éventuelles de répétition ou de progression, on emploie :
• les conjonctions : quand, lorsque, comme ;
• les locutions conjonctives : tandis que, pendant que, en même temps que, au moment où, tant que, dès que, aussitôt que, chaque fois que, toutes les fois que, à mesure que.b. Le mode et le tempsOn emploie en général l’indicatif, au même temps que celui de la principale (ou à un temps équivalent).

Exemples :
Quand tu arriveras, nous irons à la piscine.
Comme j’arrivais, il sortit à ma rencontre.
→ Les deux temps, imparfait et passé simple, situent l’action au même moment du passé : l’un présente l’action dans son déroulement, l’autre dans sa ponctualité.4. La postérioritéL’action du verbe de la principale se déroule après celle de la subordonnée.

Exemple : Dès que j’aurai fini mon travail, j’irai te retrouver.a. Les outils subordonnantsOn peut utiliser des outils subordonnants suivants : quand, lorsque, après que, dès que, une fois que, aussitôt que, sitôt que.b. Le mode et le tempsEn général, on emploie l’indicatif.
Si le verbe de la principale est à un temps simple, celui de la subordonnée, marquant en fait une antériorité, est au temps composé correspondant.

Dès que j’aurai fini mon travail,j’irai te retrouver.
futur antérieurfutur simple

5. DifficultésCertains mots subordonnants peuvent introduire d’autres types de subordonnées (causale, oppositive, comparative) ; c’est le cas avec l’emploi de comme, tandis que, quand, alors que.Exemples :
Comme j’arrivais, il n’est pas parti. (CC de cause)
Pour Noël, Léa a eu une dizaine de cadeaux, tandis que son frère a dû se contenter d’un petit camion. (CC d’opposition)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept + 13 =

close

Ad Blocker Detected!

Refresh